Nutritionniste 

0

S’il y a bien un conseil que nous recevons très fréquemment pour avoir une meilleure santé c’est de bien se nourrir. Mais ce n’est pas toujours évident. L’avis d’un expert tel un diététicien ou un nutritionniste est souvent requis. Si c’est pour des raisons médicales, c’est au nutritionniste d’intervenir. Découvrez ici le métier de ce médecin spécialiste en nutrition.  

En quoi consiste le métier de nutritionniste ?

Nutritionniste

Le métier de nutritionniste tourne autour des maladies de nutrition et de toute maladie impactant la nutrition comme le diabète, l’obésité, l’anorexie, la boulimie… En effet, il se charge de les dépister, puis de les soigner à l’aide de thérapies nutritionnelles.

 Le nutritionniste peut également octroyer un régime à son patient afin de prévenir ces types de maladies. Pour tout cela, ce médecin nutritionniste use de ses grandes connaissances sur les aliments, leur composition ainsi que leur vertu ou encore leur danger pour la santé. 

Le nutritionniste se doit d’être polyvalent dans l’exercice de son métier. Ainsi, il peut avoir son propre cabinet ou encore exercer au sein d’un établissement comme un hôpital ou une école. Ce métier peut également être exercé au sein d’un organisme sportif, d’une association ou d’une ONG. En outre, les industries pharmaceutiques ou alimentaires et les restaurants pourraient également avoir besoin des services du nutritionniste. 

Et enfin, le métier de nutritionniste est une collaboration avec d’autres professionnels de santé. Par exemple avec le cardiologue, le néphrologue, les techniciens de laboratoire et même le médecin généraliste. 

Les missions du nutritionniste

Dans son métier, le nutritionniste se doit de remplir plusieurs missions. En voici quelques-uns : 

  • Déterminer l’existence d’une maladie de la nutrition et le prévenir en donnant des conseils sur de bonnes pratiques alimentaires à ses patients. 
  • Octroyer des soins pour guérir les maladies de la nutrition comme le surpoids, l’intolérance alimentaire, les troubles digestifs, l’hypercholestérolémie…, et les troubles alimentaires du genre phobie alimentaire, anorexie, boulimie…
  • Faire une enquête alimentaire pour son patient.
  • Rechercher les origines des troubles alimentaires. 
  • Faire des recherches sur les aliments afin de connaître en détail leur propriété et d’en faire profiter à ses patients.
  • Surveiller le régime des clients ainsi que leur perte de poids. Le nutritionniste doit également ajuster le traitement de son patient en fonction de l’évolution de l’état de ce dernier.

Quelles sont les qualités requises afin de devenir nutritionniste ?

Exercer le métier de nutritionniste n’est pas à la portée de tous. En effet, ce médecin doit être doté d’un certain nombre de qualités.

En premier lieu, le nutritionniste doit être passionné par son métier, étant donné que pour le devenir il faut passer au moins par 10 années d’études. Cela nécessite beaucoup d’enthousiasme et d’une grande patience. 

Le nutritionniste doit également posséder une grande capacité d’écoute. Il en a besoin pour pouvoir entendre les demandes et les plaintes des patients qui requièrent ses expertises. Cette capacité d’écoute doit être accompagnée d’empathie et de grande compréhension pour comprendre les personnes qui viennent demander leur aide.  

En outre, un talent pédagogique est indispensable pour le nutritionniste. Il en a grand besoin lorsqu’il donne des conseils aux patients et lorsqu’il doit donner une explication détaillée concernant le régime alimentaire que ce dernier doit suivre. Il doit également être persuasif et rigoureux, puisque le seul moyen pour que le traitement fonctionne c’est que le patient y adhère parfaitement. 

Et enfin, ce médecin spécialiste en nutrition doit avoir le sens de la diplomatie et du marketing, surtout s’il travaille en indépendant. Ces qualités sont nécessaires pour que le nutritionniste puisse faire une prospection client et fidéliser ceux qui ont déjà recours à ses services. 

Quelle est la formation afin de devenir nutritionniste ?

Le nutritionniste n’est rien d’autre qu’un médecin. Ainsi, il est obligatoire de passer par une étude de médecine qui dure 6 ans avant de se spécialiser dans le domaine de la nutrition. 

Autrement dit, le futur nutritionniste doit d’abord obtenir un diplôme dans une faculté de médecine, avant de choisir une spécialisation. À cet égard, deux options s’offrent aux nutritionnistes en herbe :

  • Une spécialisation en endocrinologie-diabétologie : cette formation aboutisse à un diplôme de praticien spécialiste. Elle englobe toutes les disciplines ayant trait à la nutrition, ce qui fait que les titulaires de ce diplôme sont souvent des généralistes.
  • Un doctorat d’université en nutrition : la formation au sein d’une université en nutrition est plus accès vers la recherche. Les nutritionnistes titulaires de ce doctorat sont généralement des chercheurs.  

Il est à noter que la formation pour devenir nutritionniste est assez longue. En effet, elle dure en moyenne 11 à 12 ans. 

Quel est le salaire d’un nutritionniste ?

Le salaire d’un nutritionniste n’est pas fixe. Cela dépend de l’organisme employeur (industrie, hôpital, organisme sportif, l’État…) et de son ancienneté dans le métier. 

Sachez alors que le nutritionniste débutant gagne entre 1 900 € à 2 000 €. Par contre, le médecin nutritionniste doté de quelques années d’expérience peut gagner au-delà de 5 000 €.

Quelles sont les évolutions possibles ?

Un nutritionniste fraîchement diplômé travaille souvent au sein d’un hôpital, d’une clinique privée ou encore d’un cabinet médical… et au fur et à mesure qu’il acquiert de l’expérience, il peut ouvrir son propre cabinet et devenir indépendant. 

Le nutritionniste peut également orienter sa carrière vers la voie humanitaire et partir dans les pays étrangers frappés par la famine. Il peut ainsi participer à des programmes de lutte contre la malnutrition et de rééducation alimentaire. 

En outre, ce médecin spécialisé dans la nutrition peut devenir formateur et diriger des formations professionnelles ou des séminaires dans le thème de la nutrition. Il peut également enseigner au sein d’un CHU ou centre hospitalier universitaire. Et enfin, ce médecin peut devenir chercheur pour enrichir les connaissances dans le domaine des aliments et de la nutrition.