Pilote de chasse

0

Le pilote de chasse accomplit au quotidien des missions de différents genres. Celles-ci peuvent être des missions de reconnaissance, de bombardement ou de chasse. Ainsi, ce professionnel de l’armée de l’air intervient sur tous les points du globe où les intérêts de la France sont en jeu.

EN QUOI CONSISTE LE MÉTIER DE PILOTE DE CHASSE ?

Pilote de chasse

Rattaché à une base opérationnelle, le pilote de chasse exécute des missions aériennes en escadron de chasse à bord d’un Rafale, d’un Mirage…

Les missions accomplies par ce professionnel sont diverses : combat aérien, dissuasion, interception ou reconnaissance d’aéronefs. Que ce soit en matière d’armement (missiles, tirs, bombes…) ou d’équipement électronique et tactique, le pilote de chasse utilise constamment un équipement dernier cri.

C’est seulement une fois revenu à sa base que ce professionnel effectue un retour auprès de ses responsables hiérarchiques. Le pilote de chasse n’effectue jamais ses missions seul, mais avec son unité ou escadrille, que cela soit dans l’espace aérien ou sur le sol.

LES MISSIONS D’UN PILOTE DE CHASSE :

Les missions de ce militaire de l’armée de l’air varient selon si son pays est en situation de guerre ou de paix. En temps de guerre, il aura principalement des missions de chasse, de reconnaissance et de bombardement, comme nous l’avons indiqué plus tôt dans l’article.

En temps de paix, ce professionnel peut avoir des missions comme suivre les ordres de sa hiérarchie, participer aux préparatifs des missions lors de briefings/débriefings au sol, participer à des missions d’ordre humanitaire, contrôler son aéronef, combattre, défendre et faire respecter la loi.

QUELLES SONT LES QUALITÉS REQUISES AFIN DE DEVENIR PILOTE DE CHASSE ?

Afin de réaliser cette profession au sein de l’armée, il est nécessaire pour le soldat de se maintenir en très bonne condition physique et mentale.

À cela s’ajoute le fait que le soldat reçoit des ordres de sa hiérarchie et doit les exécuter dans les plus brefs délais, ce qui implique des qualités comme le sens de l’écoute et du travail, le respect et la réactivité.

Évoluant au sein de l’armée, le pilote de chasse doit aussi faire preuve de discipline et en partager les valeurs.

QUELLE EST LA FORMATION POUR DEVENIR PILOTE DE CHASSE ?

Afin de pouvoir prétendre à cette profession, il est indispensable pour tous les candidats d’avoir la nationalité française et le baccalauréat. 

Ensuite, les candidats passant la sélection doivent avoir entre 17 et 25 ans maximum et être aptes à passer divers tests (psychotechnique, physique, médical, de pilotage…).

Un niveau d’anglais sera demandé car on rappelle que ces professionnels seront amenés à aller faire des missions dans d’autres pays, où le français ne sera pas forcément la langue parlée.

Par rapport à l’armée de terre ou à la marine, les places dans l’armée de l’air sont plus rares. De ce fait, il est éventuellement recommandable aux candidats d’aller jusqu’à un BAC+2, en faisant des classes préparatoires dans des écoles scientifiques, puis d’effectuer une formation de trois ans à l’école de l’air située à Salon-de-Provence.

QUEL EST LE SALAIRE D’UN PILOTE DE CHASSE ?

En début de carrière, un aviateur touchera une rémunération nette par mois de 1630 euros. Ce salaire a un caractère évolutif car il augmente au fur et à mesure que le soldat monte en grade.

Ainsi, quand l’aviateur devient aspirant, il touche une rémunération nette par mois de 1706 euros. Cette rémunération s’élèvera à 2620 euros nets par mois quand il sera gradé sous-lieutenant, et enfin à 3585 euros nets par mois quand il atteindra le grade de lieutenant.

QUELLES SONT LES ÉVOLUTIONS POSSIBLES POUR UN PILOTE DE CHASSE ?

Les évolutions et/ou reconversions au sein de l’armée sont multiples pour un pilote. En effet, il est possible pour ce soldat de poursuivre une carrière au sein de l’armée en renouvelant le contrat, et ainsi d’espérer prétendre à un poste de Commandant ou d’État-major.

Sinon, le monde civil propose de nombreuses pistes d’évolution et la plus évidente est celle des compagnies aériennes nationales et internationales, qui sont à la recherche d’anciens pilotes de l’air et peuvent aller jusqu’à proposer un salaire s’élevant à 16 000 euros par mois pour cela !

Les compagnies de vols privés privilégient ce type de profil et n’hésitent surtout pas à se montrer très actives dans leurs recherches.