Métiers secteur de la sécurité

Les métiers de la sécurité englobent toutes les activités relatives à la protection des personnes et des biens tant au niveau étatique que chez le simple citoyen. Découvrez l’ensemble des métiers dans le secteur de la sécurité: policier, gendarme, agent de sécurité et bien d’autres…

Quels sont les métiers dans le secteur de la sécurité ?

Les métiers de la sécurité s’étendent sur un vaste domaine avec un large éventail d’activités répondant aux besoins du secteur public ou privé.

Les missions des agents de la sécurité publique consistent à :

  • Réaliser des opérations d’assistance et de secours à des personnes en cas d’accidents, inondations, incendies, etc.
  • Maintenir ou rétablir l’ordre public en luttant contre le banditisme et le terrorisme
  • Assurer la sécurité routière
  • Mener des investigations judiciaires
  • Protéger les biens publics et les institutions
  • Surveiller les frontières et lutter contre les contrefaçons et les trafics illicites
  • Faire appliquer la loi conformément aux textes de la législation et à la politique de l’état

Parmi les métiers de la sécurité publique figurent celui de militaire, de gendarme, de gardien de la paix, de gardien de police municipale, de surveillant pénitentiaire, d’agent des sapeurs-pompiers, de contrôleur ou d’inspecteur des douanes. Selon les métiers, les agents peuvent intervenir dans les villes ou en zone rurale et suburbaine.

Dans le secteur de la sécurité privée, les activités sont réglementées par le livre VI du code de la sécurité intérieure. Les missions des agents de la sécurité privée sont :

  • La surveillance humaine
  • La surveillance des systèmes de sécurité électroniques (vidéoprotection et télésurveillance)
  • Le gardiennage des propriétés et des biens de particuliers ou d’entreprises
  • Protection de l’intégrité physique des personnes
  • Collectes de renseignements ou d’informations pour le compte de tiers
  • Transport et surveillance d’objets de très grande valeur (bijoux, fonds ou métaux précieux)

Parmi les métiers de la sécurité dans le secteur privé figure celui d’agent de sécurité, de convoyeur de fonds, d’agent de protection rapprochée (gardes du corps), détectives privés, formateurs,auditeurs et conseillers en sécurité. Notons que 59 % des professions concernent les activités de gardiennage et de surveillance.

Secteur de la sécurité : salaire et évolution de carrière possible

Dans le secteur de la sécurité publique et privée, les salaires sont très variés d’une fonction à l’autre. Voici les salaires des agents de la sécurité publique :

  • Militaire : 1 403 euros mensuels pour le débutant. Il est nourri et logé et sa rémunération évolue selon son expérience, son ancienneté et son grade.
  • Gendarme : 1 607 euros mensuels pour le débutant contre 2 600 euros pour celui en fin de carrière. Il peut monter progressivement en grade en réussissant aux concours.
  • Agent de sécurité incendie : 2 000 euros mensuels pour le débutant contre 3 700 euros pour celui en fin de carrière. Les heures supplémentaires complètent les rémunérations étant donné qu’il s’agit d’une profession s’exerçant à toutes heures, tous les jours, voire durant les jours fériés.
  • Surveillant pénitentiaire : 1 540 euros mensuels pour le débutant contre 2 170 euros pour celui en fin de carrière. Ceux qui exercent ce métier ou ceux qui l’ont déjà exercé ont plus de chance d’accéder plus facilement à d’autres professions plus rémunérées.

Dans le secteur de la sécurité privé, ils sont plus de 5 000 entreprises en France à employer des agents occupant divers postes. Le secteur est actuellement en plein essor et doit encore selon les prévisions se développer dans les prochaines années. Voici à titre indicatif les salaires et les possibles évolutions de carrière des agents œuvrant dans ce secteur :

  • Agent de sécurité armé : le débutant perçoit 1 650 euros auxquels s’ajoutent les heures supplémentaires (nuit, dimanche, jours fériés). Le salaire peut évoluer selon l’employeur et les conditions de travail. Ce métier permet une ouverture plus facile vers les concours de la fonction publique (gendarme, garde rapprochée, gardien de la paix et surveillant pénitentiaire).
  • Garde du corps : le salaire varie selon l’employeur si bien qu’il est difficile d’établir une fourchette. En principe, l’expérience et l’ancienneté de l’agent déterminent le montant de la rémunération qu’il perçoit.
  • Veilleur de nuit : il gagne 1500 euros à 1800 euros mensuels. Il peut percevoir des primes de pénibilité étant donné qu’il travaille la nuit. Exercer ce métier facilite l’ouverture vers d’autres fonctions plus exigeantes dans diverses institutions en l’occurrence des postes dans les hôtels de luxe.
  • Détective privé : employé dans une agence, l’agent peut gagner environ 1 500 euros auxquels s’ajoutent des primes. Le salaire peut évoluer selon la clientèle et les missions. Exercer ce métier permet au détective de monter une agence pour son propre compte ou bien de s’orienter vers les métiers de contrôleurs au sein des compagnies d’assurances ou à la CAF, ou encore à la CPAM.
  • Convoyeur de fonds : le salaire mensuel est de 1 500 euros + primes et indemnités diverses. Au fil du temps et des expériences, il est plus facile pour l’agent de devenir chef d’équipe chargé de l’organisation du travail. Moyennant quelques formations à l’appui, il peut devenir agent technique de sécurité dans le domaine des transports.

Compétences requises pour travailler dans le secteur de la sécurité

Les agents œuvrant dans le secteur de la sécurité publique et privée doivent avoir une certaine compétence aussi bien sur le plan physique qu’intellectuel. Assurer la surveillance, la protection et la défense des personnes et des biens implique de lourdes responsabilités. Pour pouvoir exercer brillamment et convenablement dans ce domaine, les agents doivent être intègres et honnêtes. Ils doivent également avoir une très bonne condition physique, car la plupart des missions l’exigent.

Outre l’aptitude physique, le travail dans la sécurité nécessite une bonne maîtrise de soi et un grand sens de l’observation. En effet, dans le but de prévenir d’éventuels problèmes, les agents sont amenés la plupart du temps à identifier des comportements suspects. En outre, pouvoir se maîtriser est indispensable pour l’agent, car sa mission consiste à résoudre les conflits et à faire face à des situations alarmantes pouvant parfois être dangereuses.

Détenir un certificat attestant de compétences en secourisme permet à un candidat d’avoir plus de chance d’intégrer l’univers professionnel de la sécurité. Dans certains domaines d’activités, des connaissances et des compétences spécifiques, notamment en sécurité incendie et sécurité sanitaires, etc., peuvent être requises.