Vitrailliste

0

Les vitraux que vous voyez dans constructions de la renaissance ne sont pas ce qu’ils sont sans entretien et restauration. Le vitrailliste œuvre dans ce domaine. Découvrez plus de détails sur ce métier dans cet article. 

En quoi consiste le métier de vitrailliste ?

vitrailliste

Le métier de vitrailliste est un métier dans le secteur de l’art. Il se spécialise dans la création, la rénovation et l’entretien des vitraux. Les vitraux sont des éléments de décoration dans les fenêtres et les portes d’anciennes églises, les abat-jour, les tableaux modernes…

C’est un métier avec une grande perspective d’avenir compte tenu du patrimoine religieux dans le pays. Ces églises comportent en tout plus de 90 000 m² de vitraux. Le principal client du vitrailliste est l’État. Dans ce sens, son travail consiste surtout à restaurer et à entretenir les vitraux des monuments historiques. 

Le vitrailliste peut aussi travailler pour des particuliers qui possèdent des bâtiments d’histoire, des galeries d’art…

Quelles sont les missions du vitrailliste ?

Le travail du vitrailliste est très délicat. Pour ne commettre aucune erreur fatale dans son œuvre, il divise souvent son travail en plusieurs tâches. 

Il débute chacune de ses œuvres avec une maquette, base de ses créations une fois agrandie. Une fois la maquette terminée, il reproduit le dessin sur du papier appelé tracé. Ces dessins constituent une sorte de puzzle regroupé en famille de couleur, numérotés puis découpés. 

Chaque pièce du dessin est ensuite déposée sur des feuilles de verre puis découpées au diamant. Pour les finitions, il utilise un marteau, des pinces et toutes sortes d’instruments abrasifs. 

Dans les travaux de rénovation des églises, le vitrailliste travaille en hauteur. Il est obligatoire pour sa sécurité de porter un harnais de sécurité. Le vitrailliste utilise pour cela des produits chimiques acides et oxydes qu’il doit porter sur lui tout au long de la restauration en hauteur. 

Quelles sont les qualités requises afin de devenir vitrailliste ?

Manipuler le verre pour en faire une œuvre d’art demande beaucoup de précision et de rigueur. À chaque étape de la création, il faut toujours faire attention à ce qu’il n’y ait pas de fausse manipulation pour ne pas tout recommencer à zéro. Dans ce sens, le vitrailliste doit posséder de la dextérité et respecter en tout temps les règles de manipulation du verre. 

Comme il est un artisan, le vitrailliste possède un sens artistique tout au long de son activité. Sa créativité lui est utile pour créer de nouveaux modèles de vitrail à proposer à ses clients. 

Une des principales missions du vitrailliste est la restauration des vitraux des monuments historiques. Il doit avoir de fortes connaissances en histoire, surtout en histoire des bâtiments. Il doit maîtriser les règles de l’architecture pour reproduire à la perfection ces vitraux, dans le cas où la restauration n’est plus possible. Ces vitraux sont aussi composés d’ornementation très détaillée. Il doit utiliser les produits chimiques et les matériels de finition avec minutie. 

Son travail dans les hauteurs des églises exige de lui une très bonne condition physique. D’autant plus qu’il doit transporter à lui seul de nombreux matériels très lourds. 

Quelle est la formation à suivre afin de devenir vitrailliste ?

Pour exercer le métier de vitrailliste, il existe plusieurs formations que vous pouvez suivre selon le niveau du diplôme et la durée de formation que vous voulez :

  • CAP décorateur sur verre ou CAP arts et techniques de verre avec option vitrailliste
  • Le brevet des métiers d’art avec option technique du verre ou verrier décorateur, un diplôme de niveau bac
  • Le diplôme national des métiers d’art et du design en mention matériau, un diplôme de niveau bac + 3
  • Le master restaurateur du patrimoine à l’institut national du patrimoine avec spécialité arts du feu (métal, céramique, verre, émail)

Les écoles d’art sont aussi une bonne idée pour apprendre le métier de vitrailliste après le bac. 

Quel est le salaire du vitrailliste ?

Un vitrailliste salarié gagne environ 1 800 € par mois. Cette rémunération est plus grande lorsqu’il travaille à son compte. Toutefois, cela dépend grandement de son carnet d’adresses. 

Quelles sont les évolutions possibles pour le métier de vitrailliste ?

Un jeune vitrailliste travaille souvent en tant que salarié dans un atelier en début de carrière. Avec de l’expérience, il peut prendre son envol et ouvrir son propre atelier de restauration ou de création. Il peut aussi devenir enseignant dans une école d’art.