Chargé de développement

0

Pour qu’une entreprise soit capable de mettre en œuvre une politique d’action sociale, elle a nécessairement besoin d’embaucher un chargé de développement. Compagnon de route du dirigeant ou du directeur commercial ou marketing, ce professionnel est un grand stratège ayant pour mission principale de déterminer la politique commerciale de la société. Le chargé de développement joue donc un rôle déterminant dans les performances économiques de la firme qui l’embauche. Dans cet article, nous allons nous intéresser de plus près à cette profession.

En quoi consiste le métier de chargé de développement ?

Chargé de développement

Dans le cadre de son travail, le chargé de développement, également appelé business developer, vise à consolider les retombées des équipes commerciales sur le terrain. En fait, il est responsable de la réalisation des stratégies à adopter pour la vente des produits ou services de la structure. A cet effet, il conçoit des programmes et des outils d’aide à la promotion du service et du produit.

Aussi, le chargé de développement collecte les recommandations du service commercial. Il analyse ces données et évalue les actions des commerciaux qui sont en contact direct avec la clientèle. Il traduit ensuite toutes ces informations en plans d’action capables d’améliorer les résultats de l’entreprise et donc d’augmenter son chiffre d’affaires. Par ailleurs, il effectue la prospection de la clientèle et élabore des suggestions pour parvenir aux objectifs fixés.

Toujours dans le but d’augmenter le CA de la société, le chargé de développement est chargé de repérer de nouvelles perspectives sur le marché. En même temps, il prépare des arguments commerciaux destinés à la force de vente à partir des informations figurant dans les programmes publicitaires et les plans de merchandising. Parmi les autres tâches confiées au chargé de développement figure le suivi de l’activité du secteur et des concurrents.

Dans son rôle de stratège pour la mise en œuvre de la politique commerciale, il recrute, sensibilise, encadre et évalue les agents commerciaux. Il détermine également les programmes de formation pour améliorer les performances de son équipe. À cet égard, il assure la conception et la mise en application des stratégies de merchandising, de trade marketing et de category management.

Quoi qu’il en soit, le chargé de développement exerce son activité sous les ordres du directeur des ventes ou du marketing. Pour réussir à atteindre ses objectifs, il coopère étroitement avec les services techniques et informatiques, mais aussi avec les services comptables et les ressources humaines de l’entreprise dans laquelle il évolue.

Pour résumer, les missions du chargé de développement au quotidien sont les suivantes :

  • Collecter les données sur le terrain à propos du lancement de la stratégie,
  • Définir la politique commerciale d’un produit ou d’une gamme,
  • Adapter la stratégie selon la situation
  • Encadrer l’action de la force de vente
  • Analyser les données du terrain
  • Réaliser des discours de vente
  • Contrôler les résultats

Quelles sont les qualités requises afin de devenir chargé de développement ?

Le poste de chargé de développement requiert de solides compétences techniques telles que la capacité de gestion, des compétences commerciales, marketing et de communication. En complément, il doit faire preuve de qualités humaines telles que l’aisance relationnelle pour assumer pleinement et correctement les missions qui lui sont confiées.

Les compétences techniques d’un responsable du développement comprennent :

  • Compétences des techniques commerciales, de communication et de négociation
  • Connaissance de l’environnement social, économique, culturel et institutionnel
  • L’utilisation de certains logiciels et outils informatiques
  • La maîtrise des méthodes de travail en réseau
  • Compétences en gestion de projet

Parmi les qualités comportementales, citons :

  • Aisance relationnelle
  • Sens de la pédagogie
  • Sens de l’organisation
  • Autonomie et prise d’initiatives
  • Créativité, innovation
  • Leadership, travail en équipe

Quelle est la formation afin de devenir chargé de développement ?

Le poste de chargé de développement est accessible après le baccalauréat par une formation supérieure de niveau 6 (Bac + 3) ou un diplôme de niveau 5 (Bac +2). Dans ce cas, la formation doit être accompagnée d’une solide expérience sur terrain.

Niveau 5 ou Bac+2 :

  • BTS MUC ou Management des Unités Commerciales
  • BTS Négociation et Relation Client

Niveau 6 ou Bac+3 :

  • Licence professionnelle Commerce, option : Commercialisation des biens et services inter-entreprises.

A noter cependant qu’actuellement, la majorité des entreprises préfèrent largement les profils de niveau 7 ou bac+5 en raison de la complexité croissante des enjeux. Les diplômes appropriés à ce degré sont notamment les suivants :

  • Master pro Commerce, Gestion ou Management
  • Diplôme des écoles d’ingénieurs
  • Diplôme des écoles de commerce

Quel est le salaire d’un chargé de développement ?

En France, un chargé de développement est rémunéré en fonction de nombreux facteurs tels que son niveau d’expérience, la taille de l’entreprise qui l’embauche, mais aussi le domaine d’activité dans lequel il évolue :

  • Pour les postes de débutants, ils commencent avec un salaire compris entre 25 000 et 35 000 euros bruts par an, soit un salaire moyen de 30 000 euros bruts par an.
  • Pour les postes les plus expérimentés, ils gagnent entre 37 000 et 50 000 euros bruts par an, avec un salaire moyen de 43 500 euros bruts par an.

Quelles sont les évolutions possibles pour un chargé de développement ?

Au sein d’une entreprise, le poste de responsable du développement se positionne au sommet de la hiérarchie commerciale de son service, puisqu’il est rattaché au gérant ou au directeur marketing ou commercial. Avec plusieurs années d’expérience et en acquérant de nombreuses compétences, il a donc la possibilité de faire évoluer sa carrière. En effet, par sa progression, le chargé de développement peut accéder à des postes plus avancés comme celui de directeur commercial.