Ébéniste

0

Les meubles en bois qui donnent une touche chaleureuse à votre décoration intérieure sont l’œuvre d’un artisan appelé ébéniste. C’est un métier passionnant surtout pour les amoureux des meubles historiques avec un design artistique et très original. Vous souhaitez rejoindre ce métier ? Parcourez cet article pour en savoir davantage.

En quoi consiste le métier d’ébéniste ?

Ébéniste

L’ébéniste est un artisan qui se sert du bois comme matière première. Plus précisément, son travail tourne autour des ameublements en bois.

Il s’agit d’un métier qui consiste à créer des meubles de décoration ou utilitaire. Il répond aux demandes de ses clients en suivant les modèles que ces derniers lui proposent. Il peut également s’inspirer des meubles anciens ou même les copier.

Pour ce faire, il établit une esquisse du modèle qu’il doit réaliser. Celui-ci doit contenir les détails sur la décoration et les éléments essentiels à la création du futur meuble en bois.

Il procède ensuite à la fabrication proprement dite du meuble. Il découpe les pièces de bois selon la mesure nécessaire, il effectue le rabotage et le placage. Il en fait le montage à l’aide de colles ou de clous. Il effectue les différentes finitions, c’est-à-dire le ponçage, le vernissage, le cirage, les dorures…

Le métier d’ébéniste consiste également à réparer les meubles usés ou à entretenir les vieux meubles. Il fait en sorte que ces derniers redeviennent comme neuf.

Et pour un ébéniste qui travaille en indépendant, la gestion de son entreprise s’ajoute à son travail. Dans ce cas, il s’occupe du domaine commercial, il établit un devis, il s’occupe de la facturation, de la comptabilité…

Il est à noter qu’être ébéniste n’est pas synonyme de menuisier. En effet, le boulot de l’ébéniste nécessite beaucoup plus de techniques et il crée souvent de meuble personnalisé et artistique. Le menuisier quant à lui effectue des productions en série. Il peut s’occuper des travaux d’aménagement sur mesure et de l’installation de ces derniers.

La situation du métier d’ébéniste

Le métier d’ébéniste est facile à intégrer. Effectivement, en France compte actuellement près de 16 600 entreprises d’ébénisterie qui œuvrent dans la création de pièce unique ou d’édition très limitée. Ces derniers emploient près de 90 % de jeunes diplômés.

Le plus et le moins du métier d’ébéniste

Le métier d’ébéniste offre une multitude d’avantages. En effet, l’ébéniste, en plus d’être un artisan, est également un artiste. Il est donc libre d’exprimer sa créativité et sa passion. De plus, il a la possibilité de travailler avec diverses sortes d’essences de bois. Par exemple : les bois résineux comme les pins, les bois exotiques, les bois d’ébène ou les bois de rose…

Aussi, le métier d’ébéniste permet de créer de nouvelles relations. En effet, l’ébéniste collabore avec d’autres professionnels comme les architectes ou les designers. Il se met également en contact avec ses clients.

Néanmoins, le métier d’ébéniste présente des points négatifs, comme par exemple : durant la réalisation de ses œuvres, l’ébéniste doit rester dans des postures assez inconfortables pendant des heures pour assurer la finition d’un meuble. Il reste tout le temps debout et penché. Ce qui est très fatigant et provoque le mal de dos.

Par ailleurs, ce métier est assez dangereux pour la santé du fait qu’il est exercé au milieu des bruits et des poussières de bois. Il ne faut pas non plus oublier l’odeur de vernis qui peut provoquer des réactions allergiques ou même des maladies pulmonaires.

Quelles sont les missions de l’ébéniste ?

Les missions de l’ébéniste se divisent en deux parties. En premier lieu, il travaille dans son atelier. Ainsi, il a pour mission principale de créer des meubles en bois contemporains ou historiques comme des tables, des commodes, des armoires, des fauteuils… Dans ce cas, il peut aussi utiliser des métaux, des verres ou d’autres matières pour la décoration.

Dans son atelier, au milieu de ses machines, l’ébéniste peut aussi avoir pour mission la rénovation ou la restauration de vieux meubles. Dans ce cas, il est tenu de suivre les anciennes méthodes de fabrication de meuble. Généralement, ce sont les boutiques d’antiquités ou les musées qui font appel à l’ébéniste pour ce service.

La seconde partie des missions de l’ébéniste concerne la communication. Il doit communiquer avec les clients pour pouvoir déterminer leurs attentes et honorer comme il faut leur commande. En outre, il doit aussi communiquer avec ses collaborateurs comme l’architecte d’intérieur, le designer…

Quelles sont les qualités requises pour devenir ébéniste ?

Pour exercer le métier d’ébéniste, il faut être créatif, car l’ébéniste est avant tout un artiste. Il doit également avoir des talents en dessin. Étant donné qu’il doit faire des esquisses avant de commencer les travaux.

Cet artisan doit aussi être habile, rigoureux et minutieux. En effet, la fabrication d’immobilier en bois demande une grande précision notamment lors du découpage des bois et de leurs assemblages. Et surtout, l’ébéniste doit faire attention à ne pas se blesser, puisqu’il manipule divers outils tranchants.

Aussi, le métier d’ébéniste demande une grande patience pour pouvoir livrer un meuble de très bonne qualité. Il faut noter que certaines étapes du travail de l’ébéniste peuvent être longues. Il en est ainsi du vernissage et du collage de différentes parties du meuble.

En outre, le métier d’ébéniste demande une parfaite condition physique, une grande résistance et une énorme concentration.

Et si l’ébéniste travaille en indépendant, il doit avoir des notions en commerce et marketing pour pouvoir développer son entreprise et fidéliser ses clients. Cet ébéniste se doit aussi d’être autonome.

Les formations pour devenir ébéniste

Le futur ébéniste à un large choix quant à la formation qu’il doit suivre. Il y en a pour tous les niveaux allant du CAP jusqu’au Bac +3. Voici quelques exemples de formations pour devenir ébéniste :

  •  Niveau CAP :
  • CAP ébéniste
  • CAP arts du bois en option marqueteur ou sculpteur ornemaniste
  • CAO dessinateur pour l’ameublement
  • Niveau BAC
  • Brevet technique des métiers ébéniste (BTM)
  • Brevets des métiers d’art option ébéniste (BMA)
  • Niveau 5 ou BAC +2
  • Brevet technique des métiers supérieurs ébéniste (BTMS) dans l’option restauration de meubles anciens ou conception de meubles contemporains
  • DMA arts de l’habitat dans la spécialité ébénisterie
  • Bac +3 : diplôme national des métiers d’art et du design (DN MADE)

Il est à noter que plus l’ébéniste dispose d’un diplôme de haut niveau, plus les missions qu’on lui confie exigent des techniques plus difficiles et plus il est mieux payé.

Quel est le salaire d’un ébéniste ?

Le salaire de l’ébéniste évolue en fonction de son ancienneté et de ses compétences. Un ébéniste débutant touche un salaire avoisinant le SMIC. Soit près de 1 600 € par mois. Avec de l’expérience, ce salaire peut atteindre 2 000 €.

Si l’ébéniste travail pour son propre compte et que son entreprise connaît une réussite considérable, son salaire mensuel peut facilement dépasser 4 000 €.

Quelles sont les évolutions possibles ?

En tant qu’employé d’une entreprise d’ébénisterie, un ébéniste ouvrier peut accéder à un poste de responsabilité. Il peut par exemple devenir chef d’équipe.

L’ébéniste ayant acquis de l’expérience peut également prendre son indépendance et ouvrir sa propre entreprise. Il sera alors responsable de toute la gestion de cette dernière, comme la comptabilité, le commerce et toutes les autres paperasses…