Téléopérateur

0

Le téléopérateur, appelé également télévendeur ou téléconseiller, est celui dont le métier est de passer des appels. Il travaille généralement au niveau de grandes entreprises ou des hotlines qui sont des centres spécialisés dans la relation clientèle. Il est plus proche des clients, mais passe son temps aux téléphones. Découvrez ici le métier de téléopérateur

En quoi consiste le métier de télé-opérateur ? 

Le métier de téléopérateur consiste à répondre aux appels entrants et/ou à émettre des appels. Le télévendeur peut passer des appels en vue de faire un démarchage ou de prospecter des clients. Son but est alors de vendre ou d’acquérir de nouveaux clients en leur présentant de nouveaux produits ou offres. 

Il peut également intervenir postérieurement à une vente pour assurer les services après-vente. Dans ce cas, il est de sa responsabilité de fidéliser la clientèle et d’émettre une bonne image de l’entreprise. Ses interlocuteurs au bout de la ligne peuvent lui exposer des problèmes ou faire des réclamations. Le téléconseiller doit alors avoir la capacité de trouver rapidement une solution ou des conseils à donner au client. 

Il y a des cas où le téléopérateur procède à des appels sortant pour faire passer un sondage à son interlocuteur. Il les questionne à propos de leur satisfaction. 

Le métier de téléopérateur est une très grande opportunité pour les jeunes qui ont des difficultés à trouver un emploi. En effet, c’est un secteur qui recrute massivement chaque jour et qui n’exige aucun diplôme. De plus, l’environnement de travail est orné d’appareils avec des technologies très avancées. 

Malheureusement, c’est un métier qui présente plus d’inconvénients que d’avantages. Un télévendeur est constamment sous le stress. Si ce n’est pas les clients qui lui crient dessus, c’est son employeur qui exige une productivité souvent déraisonnable. Tout cela dans une amplitude de travail large et rémunéré au SMIC.

Quelles sont les missions du téléopérateur ? 

Les missions du téléopérateur sont déterminées par l’employeur. Ces missions peuvent être de la prospection client. Ainsi, le télévendeur appelle une liste prédéfinie de clients potentiels pour promouvoir un produit ou un service. Le téléconseiller peut avoir pour mission de s’occuper du service après-vente d’une entreprise. Il répond alors aux appels des clients et leur donne des conseils ou des solutions. 

La fidélisation des clients peut également faire partie des missions du téléopérateur. Dans ce cas, il peut être amené à défendre ou à présenter les offres de l’entreprise qui l’emploient. Il doit répondre correctement aux questions du client ou du potentiel client. Dans tous les cas, il joue le rôle de représentant de l’entreprise. 

Quelles sont les qualités requises pour devenir téléopérateur ? 

Le métier de téléopérateur exige un certain nombre de qualités. Un téléopérateur doit naturellement savoir parler français et avoir une élocution parfaite. Connaître une langue étrangère est un atout. 

Le téléopérateur doit être doté d’un grand sens de la clientèle. Évidemment, il doit avoir un sens de la communication aiguë. Il doit aimer être en contact avec d’autres personnes. Tout comme il doit se montrer attentionné envers son interlocuteur. 

Et puisque le métier de téléconseiller est un boulot stressant, il est exigé des candidats d’être très résistant au stress. Cet employé doit surtout être capable de garder son sang-froid face aux clients qui peuvent se montrer agressifs et irrespectueux. 

Le télévendeur doit être très organisé pour pouvoir être assez rapide face aux multitudes d’appels qu’il doit émettre ou recevoir. Il doit se montrer réactif et faire preuve de ponctualité. 

Et enfin, le téléopérateur doit être informé des détails sur les produits qu’il doit présenter ou défendre. Il doit surtout savoir manipuler les outils informatiques. 

Comment devenir téléopérateur ? 

Pour devenir téléopérateur, il faut juste déposer un dossier de candidature et passer des tests. En effet, c’est un métier qui ne nécessite pas de diplôme. Néanmoins, il est conseillé de suivre une formation pour avoir des opportunités d’évolution. Voici quelques exemples de formation allant du niveau bac ou bac + 3 :

  • Niveau bac : bac pro métier du commerce et de la vente. Il est possible de le compléter avec une mention complémentaire (MC) assistance, conseil, vente à distance
  • Niveau bac + 2 : BTS négociation et digitalisation de la relation client (NDRC) ou BTS management commercial opérationnel (MCO)
  • Niveau bac + 3 :
    • BUT technique de commercialisation (TC)
    • BUT gestion administrative et commerciale des organisations (GACO)
    • Licence pro en e-commerce et marketing numérique, métier du marketing opérationnel, commercialisation de produits et services… 

Le salaire d’un téléopérateur 

Un téléopérateur débutant gagne au maximum 1 500 € par mois. Expérimenté, ce dernier touche un salaire moyen de 2 000 € par mois. Dans les deux cas, un télévendeur bénéficie de primes de résultat.

 Quelles sont les évolutions possibles ? 

Un téléopérateur plus expérimenté et plus compétent peut se voir confier d’autres produits plus complexes et une autre catégorie de clientèle. S’il dispose d’un diplôme de bac + 2, il peut accéder à un poste de cadre comme celui d’un superviseur d’équipe ou d’un chef de plateau.