Animateur social

0

L’animateur social qui est aussi appelé animateur socioculturel, fait partie des métiers du secteur social. Aussi, si vous avez envie d’aider les personnes qui sont parfois en difficulté , ce métier peut tout à fait être fait pour vous.

En quoi consiste le métier d’animateur social ?

Animateur social

L’animateur social est celui qui a pour but de créer du lien entre plusieurs individus dans différents contextes. Il peut en effet travailler auprès de plusieurs types de publics : enfants, adolescents, personnes âgées, personnes les plus éloignées de l’emploi notamment.

L’animateur social peut aussi travailler dans différents contextes. Il peut, en effet, intervenir dans des centres de loisirs, dans des maisons de retraite, mais aussi dans des centres socioculturels, des hôpitaux psychiatriques ou des établissements pénitentiaires.

L’animateur social doit être celui qui va trouver les solutions pour venir en aide aux personnes qu’il est amené à suivre dans le cadre de ses fonctions. En cela, il va devoir faire preuve de beaucoup de débrouillardise et d’ingéniosité.

Les missions d’un animateur social

Les missions d’un animateur social peuvent être très variées, mais elles peuvent aussi être d’une grande complexité à certaines occasions :

  • L’animateur social doit assurer la préparation et l’animation d’événements dont l’objet est de créer de la cohésion et du soutien chez certains publics en difficulté.
  • L’animateur social peut animer des activités de manière plus individuelle ; il peut s’agir par exemple de cours de français, ateliers sur la recherche d’emploi, aides pour accéder aux différents droits sociaux comme le droit au logement par exemple
  • L’animateur social doit créer des partenariats avec différents partenaires culturels ou sociaux : pôle emploi, caisse d’allocations familiales, associations caritatives, associations culturelles…
  • L’animateur social peut assister les personnes pour l’ensemble de leurs démarches administratives ; c’est souvent le cas dans les établissements pénitentiaires, les maisons de quartier ou les missions locales par exemple.

Quelles sont les qualités requises afin de devenir animateur social ?

Pour devenir et rester animateur social, il est évident qu’il faut absolument posséder des qualités professionnelles et personnelles qui soient en lien direct avec les métiers du social. L’animateur social doit notamment :

  • avoir une grande disponibilité, car il est évident que parfois les problèmes des personnes doivent se régler en dehors des horaires normaux de bureau
  • aimer tout particulièrement venir en aide aux personnes qui en ont le plus besoin
  • prendre du recul pour ne pas souffrir des situations difficiles des autres
  • être patient car les personnes les plus en difficulté n’ont pas forcément toujours la même manière de fonctionner que tout le monde, ni les mêmes valeurs
  • être tout particulièrement à l’écoute des personnes
  • avoir une grande empathie pour les gens qui en ont le plus besoin
  • L’animateur social doit faire preuve de la plus grande des pédagogies lorsqu’il anime des ateliers ou qu’il explique aux personnes avec lesquelles il travaille la manière de gérer telle ou telle situation
  • l’animateur social doit savoir s’adapter assez rapidement aux diverses situations qu’il peut être amené à gérer. Mais, il doit aussi s’adapter du mieux possible aux différents publics avec lesquels il travaille : détenus, personnes sans papiers, personnes illettrées, personnes sous influence de la drogue ou de l’alcool par exemple.
  • L’animateur social doit bien connaître le fonctionnement de tous les organismes sociaux. Mais, il doit aussi avoir une connaissance complète des dispositifs d’aides qu’il pourra mettre en œuvre pour les personnes dont il a la charge de l’accompagnement.
  • L’animateur social doit être un fin négociateur pour pouvoir parfois faire passer des dossiers urgents de manière prioritaire ou tout du moins de manière assez rapide pour éviter que la situation de la personne ne s’aggravé.

Quelle est la formation afin de devenir animateur social ?

Le métier d’animateur social, au regard des compétences qu’il est nécessaire de détenir, n’est pas possible pour tout le monde. Il est donc nécessaire d’avoir suivi un cursus particulier qui permet de devenir un vrai professionnel digne de ce nom.

Un premier diplôme existe au niveau CAP, le CPJEPS mention animateur d’activités et de vie quotidienne.
Mais, les diplômes reconnus dans ce secteur d’activité restent le BPJEPS (brevet professionnel de la Jeunesse, de l’Éducation populaire et du Sport) qui se situe au niveau du Bac et le DPJEPS ( diplôme d’État de la Jeunesse, de l’Éducation populaire et du Sport ) qui se situe lui au niveau de Bac + 2.

Il existe aussi des diplômes de niveau Bac +3 : comme le DESJEPS avec une spécialité animation socioéducative ou culturelle avec une mention direction de structure. Il est aussi tout à fait possible de préparer une licence professionnelle métier de l’animation sociale,  socio-éducative et socioculturelle.

Quel est le salaire d’un animateur social ?

Comme toujours, le salaire d’un animateur social va dépendre de la structure au sein de laquelle il travaille, mais aussi de son niveau d’expérience.

En règle générale, nous pouvons dire que les niveaux de salaire se situent entre le SMIC pour un animateur social débutant et 2 700 euros bruts pour une personne qui possède beaucoup plus d’expérience professionnelle.

En fonction des structures, publiques ou privées, il sera toujours possible de bénéficier d’un treizième mois ou d’avantages comme le paiement des heures supplémentaires ou l’attribution de titres restaurants.

Quelles sont les évolutions possibles pour un animateur social ?

Il existe plusieurs possibilités d’évolutions professionnelles pour un animateur social. Il est déjà possible de passer du secteur privé ou associatif au secteur public.

Ensuite, il est aussi possible de travailler dans des établissements différents et ainsi de se confronter à de nouveaux publics, ce qui permet ainsi de se créer de nouveaux challenges professionnels.

Enfin, il est aussi tout à fait envisageable de s’orienter vers des postes de direction de structures et ainsi de prendre de nouvelles responsabilités avec des fonctions managériales envers des animateurs sociaux moins expérimentés.

Il est aussi totalement possible, avec des compétences transférables vers d’autres domaines, de travailler dans le secteur des ressources humaines qui est un secteur qui requiert beaucoup des qualités et des compétences qui sont détenues par les animateurs sociaux.

Avec des formations supplémentaires, l’animateur social peut aussi se diriger vers une carrière d’éducateur spécialisé ou d’éducateur de jeunes enfants par exemple.