Dermatologue allergologue

0

Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur le métier de dermatologue allergologue: les missions, qualités requises, salaire, formations, débouchés.

En quoi consiste le métier de dermatologue allergologue ?

Le dermatologue allergologue est un médecin traitant spécialisé dans un domaine spécifique de l’allergologie. Il traite les réactions allergiques qui se manifestent sur la peau ou la dermatose allergique telle que l’eczéma atopique, l’eczéma de contact, l’eczéma chronique des mains, les urticaires chroniques, les démangeaisons, l’érythème et les différentes éruptions cutanées. 

Le dermatologue allergologue est un collaborateur très étroit de l’allergologue généraliste, de l’allergologue homéopathe et du dermatologue. Il est aussi souvent contacté par l’allergologue pédiatre pour résoudre un cas d’allergie chez un bébé. 

Il est très rare de trouver un allergologue et un dermatologue allergologue dans un même cabinet. Cependant, si le lieu de travail est un hôpital, les deux spécialistes peuvent se trouver dans le même département. Il n’est pas rare de trouver un dermatologue allergologue dans les entreprises de fabrications cosmétiques. 

Les missions du dermatologue allergologue

Les missions du dermatologue allergologue sont très voisines de celles de l’allergologue puisqu’il est allergologue sur spécialisé en dermatologie. Pendant la première consultation, il réalise un diagnostic sur le patient en l’interrogeant sur ses antécédents médicaux surtout en allergologie. Il observe ensuite les symptômes ou les manifestations sur la peau et réalise des tests aux allergènes. 

Le plus souvent, il s’agit de test cutané qui consiste à déposer une goutte d’allergène sur la peau puis à piquer la peau avec une pointe en plastique. Le dermatologue allergologue observe ensuite la réaction cutanée qui se produit : s’il y a démangeaison, le spécialiste a trouvé l’allergène, s’il n’y a aucune réaction, il faut procéder à d’autres tests. Dans ce cas, le dermatologue allergologue procède au test sanguin ou à des tests de provocation. 

Une fois l’allergène trouvé, le dermatologue allergologue met en place les traitements adéquats aux symptômes. Il peut aussi donner des conseils sur le mode de vie du patient, les endroits où il doit faire attention (les piscines naturelles, la forêt, la jungle…), les aliments qu’il ne doit pas manger et les produits cosmétiques qu’il utilise. 

Parmi ses missions avec l’allergologue, le dermatologue allergologue cherche aussi à limiter le plus possible l’évolution d’une réaction allergique chez un patient. 

Quelles sont les qualités requises afin de devenir dermatologue allergologue ?

Un dermatologue allergologue est un très bon observateur et un diagnosticien hors pair. En un simple coup d’œil, il peut déjà déterminer le mal d’un patient à travers ses symptômes, l’environnement qu’il côtoie et surtout sa qualité de vie. Il ne lui reste plus ensuite qu’à passer des tests pour trouver le bon traitement. 

Il est discret et fait preuve d’un grand professionnalisme lorsqu’il interroge un patient. En effet, les questions du dermatologue allergologue peuvent être très indiscrètes, allant même jusqu’à interroger un patient sur sa vie sexuelle s’il le faut. Dans ce sens, il doit donc avoir le sens de l’écoute et savoir tirer des conclusions sur les informations délivrées par le patient. 

Le dermatologue allergologue sait très bien communiquer avec ses patients. Il doit en effet leur expliquer les procédés à suivre pour le diagnostic et le traitement d’une réaction allergique. Outre cela, le dermatologue allergologue est aussi curieux, patient et enthousiaste. 

Quelles formations effectuer pour devenir dermatologue allergologue ?

Pour devenir allergologue, il faut d’abord passer par les études de médecine avec déjà à la poche un diplôme de baccalauréat scientifique. Après 6 ans en école de médecine, il faut entrer en internat et poursuivre la formation dans la branche de la médecine générale pendant 3 à 5 ans. À la fin de cette formation, vous aurez un diplôme d’études spécialisées ou DES. 

Mais la route ne s’arrête pas encore là. Il faut continuer avec un diplôme d’études spécialisées complémentaires ou DESC en allergologie et immunologie clinique pendant deux ans tout en alternant les stages cliniques. De là, il est déjà possible d’exercer en tant qu’allergologue. Mais pour devenir dermatologue allergologue, il faudrait faire une surspécialisation en dermatologie allergologie. 

Ainsi, il faut entre 11 et 15 ans pour pouvoir exercer en tant que dermatologue allergologue. 

Quel est le salaire d’un dermatologue  allergologue ?

Le dermatologue allergologue fait partie des personnels médicaux les mieux rémunérés. S’il est indépendant, c’est-à-dire exerçant dans un cabinet libéral, le dermatologue allergologue peut gagner jusqu’à 11 000 € par mois. Par contre, s’il travaille dans un hôpital, il est rémunéré en fonction de son échelon entre 4 100 € à 7 500 € par mois. 

Quelles sont les évolutions possibles pour le dermatologue allergologue ? 

S’il travaille dans un hôpital, le dermatologue allergologue peut prétendre au poste de directeur d’unité. Il peut aussi suivre quelques formations supplémentaires et devenir enseignant ou chercheur.